S’entraîner pour progresser

 

S’entraîner pour progresser

Déçu-e par votre dernière présentation ? Angoissé-e à l’idée du prochain pitch ? Prenez le temps de vous entraîner. Écrivez, répétez, analysez. Puis recommencez. Oui, pour le pitch, comme pour à peu près tout : c’est en s’entraînant qu’on progresse.

 

Préparez-vous

Qu’il s’agisse d’intervenir devant un public ou de pitcher son projet lors d’un cocktail, ça ne s’improvise pas !

« Oublie que tu n’as aucune chance. Fonce, on sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher. » Jean-Claude Duss en soit témoin, l’improvisation, c’est, au mieux, 1% de réussite.

Un pitch, ça se prépare, ça se mûrit et ça se répète. Écrivez-le. Puis laissez-le reposer au moins une nuit. Relisez-le, et corrigez si nécessaire.
Puis répétez, répétez, répétez.

Créez les conditions

Une fois que le pitch est prêt, c’est le moment de vous mettre en situation. Dans quel cadre allez-vous faire votre pitch ou votre présentation orale ? Serez-vous debout avec un seul interlocuteur ? Assis face à un jury ? Sur scène devant 200 personnes ? Dans ce dernier cas :

  • Improvisez une scène dans votre salon pour vous habituer à être en hauteur face au public.
  • Veillez à rester dans la zone lumineuse s’il y a des éclairages.
  • Placez-vous derrière un pupitre pour savoir comment positionner vos mains. Évitez de vous y appuyer.
  • S’il n’y a pas de pupitre et si votre présentation n’est pas commandée par une télécommande, anticipez : où sera placé l’ordinateur ? Vous devez le savoir pour gérer le passage des diapositives.
  • Utilisez un micro (cravate, main, casque). Apprenez à entendre votre voix amplifiée. Testez le volume de votre voix.

Et dans tous les autres cas :

  • Entraînez-vous à regarder votre interlocuteur dans les yeux, ou le public devant vous. Et surtout, ne tournez pas le dos.
  • Appréhendez l’espace dans lequel vous évoluerez. Apprenez à bouger dans cet espace.
  • Enfilez la tenue que vous prévoyez de porter. Vous devez vous y sentir à l’aise !

Répétez

Nageur expert à l'entraînement« L’excellence est un art que l’on n’atteint que par l’exercice constant. Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L’excellence n’est donc pas une action mais une habitude. »
Aristote

Répétez devant un public : amis, collègues, famille, peu importe. L’important : que vous ayez un retour sur votre performance. Que vous puissiez recevoir des remarques constructives, des questions qui vous feront progresser.

  • Chronométrez-vous pour respecter le temps imparti.
  • Filmez-vous et regardez-vous avec bienveillance. Portez attention à votre rythme de parole, à votre langage corporel (posture, mouvement des mains, sourire, …), à votre regard et vérifiez que vous parlez distinctement.
  • Veillez à la congruence entre ce que vous dites, comment vous le dites et ce que voit l’interlocuteur : tenez-vous droit, la tête haute, les épaules ouvertes.
  • Souriez ! Si vous voulez que votre interlocuteur soit séduit par votre présentation, vous devez y croire aussi. Vous devez être enthousiaste.

Croyez en vous !

Jeune fille sur une barrière qui bloque un chemin de campagneVous ne vous faites pas (encore) confiance ? C’est en répétant que vous y arriverez. L’entraînement est un excellent moyen pour faire sauter les barrières psychologiques qui vous bloquent. Il n’y a aucun enjeu pendant une répétition : c’est le moment de tomber, parfois de se faire mal. Puis de se relever, et d’avancer, d’atteindre la ligne que vous vous êtes fixée et même de la dépasser.

Pour évaluer la qualité de votre pitch et progresser, venez vous entraîner avec des pairs pour recueillir un retour constructif, identifier vos pistes de progrès et vous améliorer.

>> Inscrivez-vous à un Atelier d’entraînement au Pitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *